Lu ailleurs #2


  • Un portrait de Stoya, l'actrice porno par qui le scandale arrive. Stoya, c'est la première participante du projet Hysterical Literature. Et je ne m'explique pas encore comment j'ai pu résister à l'appel du film porno pour découvrir ses performances... Je me retiens de mettre une ligne de petits cœurs, mais vraiment, je trouve que cette nana est aussi bien foutue de corps que d'esprit. En tout cas, c'est ce que tend à prouver ce long article.
  • Une interview et un projet intéressant autour du libertinage. Je suis bien d'accord avec lui en plus.
    Je ne suis pas sûr que cette pratique sexuelle doit être la norme chez les jeunes. Je ne me place pas sur le plan moral mais plus le parcours qui doit ou peut emmener chacun à pratiquer ce type de sexualité. La plupart des couples que j’ai vu vivre une sexualité heureuse, ce sont ceux qui sont dans leur deuxième vie. Ceux qui ont eu une ou des histoires amoureuses et qui se retrouvent vers la quarantaine à entamer une autre vie, et là ils se sentent en phase avec eux mêmes. C’est un parcours que chacun doit faire avant d’envisager de partager celle ou celui qu’il aime. Il faut du temps pour régler son problème d’ego, trouver une certaine harmonie dans la relation du couple. Le libertinage enrichit le couple qui va bien mais il peut aussi détruire un couple fragile. D’ailleurs la moyenne d’âge des gens que j’ai photographié pour ce livre c’est plutôt 35 ans.
  • OMGYes... J'ai presque envie de dire : je demande à voir par curiosité, mais pas au point de payer pour. Le compte rendu de L'Obs me suffit je crois et le site semble faire le buzz un peu partout depuis quelques jours.
  • Propagande anti-pornographie... Je crois que propagande est, en effet, le bon mot. D'ailleurs, je pense qu'il aurait été aussi de bon ton de dire que c'était de la faute aux jeux vidéo dans la foulée. Ah non, ça ne marche pas cette fois. Flûte ! De la bien belle propagande en tout cas avec du suspense, une enquête, un coupable et une morale à l'histoire. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire