Bondage. Théorie érotique des cordes et de l'attachement de Magali Croset-Calisto


Qu'est-ce que le bondage ? D'où vient cette pratique dont les enjeux diffèrent selon les époques et les cultures ? Comment se décline-t-il aujourd'hui ? Qui sont les attacheurs et leurs attachés ? Que recherchent-ils dans l'art des cordes ?
Autant de questions que la sexologue Magali Croset-Calisto s'est posée à travers la mise en lumière d'une pratique érotique et artistique subversive en plein essor dans notre société. Bondage est un essai historique, littéraire, sexologique et esthétique consacré à "l'art des cordes". Au fil de ses interviews en clubs spécialisés, écoles d'apprentissage ou soirées privées, Magali Croset-Calisto a analysé les enjeux de constriction puis de lâcher-prise qu'engage le bondage. À l'heure du monde sans fil, l'auteure démontre comment l'art des cordes vient relier les êtres entre eux. En cela, le bondage incarne une nouvelle forme 2.0 du langage dans laquelle la notion de jeu culmine.

La théorie des cordes sauce bondage, voilà bien une idée intrigante. Je ne sais pas trop ce que j'en attendais en l'achetant, mais ça avait de toute évidence tout pour titiller ma curiosité. À la lecture, il m'a fallu un peu de temps pour comprendre où l'auteur voulait en venir. 

Magali Croset-Calisto part d'elle-même et de ses interrogations. Elle ne s'en cache pas et va même jusqu'à s'impliquer dans son essai en utilisant le "je" ; elle a l'honnêteté de reconnaitre dès le départ qu'une étude qui s'intéresse à la sexualité interroge toujours celui qui la mène. Elle commence donc par se poser comme observatrice extérieure au milieu BDSM mais intriguée au point de chercher à comprendre et à s'immerger dans cet univers. Toute la première moitié du livre consiste à délimiter son cadre de travail, définir beaucoup de notions liées au BDSM de manière large et au bondage de manière plus précise. La frontière entre les deux sera d'ailleurs souvent brouillée par la suite. Elle pose des bases avant de se lancer dans un élargissement de la perception en y mêlant témoignages, science, histoire, psychanalyse, psychologie, sexologie et même une pointe de religion. 

C'est plutôt bien vu et les références sont instructives, notamment ce texte souvent cité, mais je pense néanmoins ne pas être le cœur de cible de cet ouvrage. L'essai met surtout en lumière des choses qui me sont maintenant évidentes et naturelles : la construction de la relation basée sur la communication, le lien de confiance entre les partenaires, l'abandon, le lâcher-prise, le plaisir dans la douleur, etc. Il est donc sans doute plus destiné aux personnes ne connaissant pas du tout ce milieu et ses codes et ayant des a priori sur la psychologie de ses pratiquants. Logiquement, elles devraient ressortir de leur lecture avec une vision moins faussée du BDSM et des cordes en particulier. 

Les habitués auront, quant à eux, peut-être l'impression qu'il y a quelques manques et biais dans la définition du cadre des pratiques, comme le fait que seul le SSC (Safe Sane Consensual) est mentionné, alors qu'il existe aussi le CCC (Committed Compassionate Consent), le RACK (Risk Aware Consensual Kink), le PRICK (Personal Responsibility Informed Consensual Kink). De même, certaines sources proviennent du Canada. Or, pour avoir lu quelques témoignages sur ce qu'il se passe outre-Atlantique, il semblerait que les choses y soient souvent beaucoup plus protocolaires qu'en France. Les pages 39 et 40 sont un bon exemple de ces imports avec la liste détaillée de sept protocoles présentés comme des invariants : protocole de sécurité, postural, langagier, vestimentaire, de socialisation, de propriété et de jouissance, de sexualité. Il aurait été également judicieux de ne pas oublier que nombreuses sont les personnes qui ne pratiquent ni en club ni en groupe, mais simplement à deux dans un cadre très privé, ce qui change la portée de la notion d'extimité largement mise en avant à travers l'ouvrage. 

Malgré quelques raccourcis et généralisations qui m'ont un peu gênée et un fond qui est finalement sans grande surprise, l'ouvrage fait plutôt bien son travail de présentation du BDSM et du bondage à l'intention du grand public. Étrangement, il m'aura aussi permis de revenir vers l'un de mes textes qui, à la lumière de cette lecture, se retrouve être exactement dans les cordes de l'essai, avec même une pointe de religiosité sur la fin. Ce qui suffit presque à prouver que l'auteur a vu juste.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire