Supplice

D'un coup de langue appliqué au plus bas, il titille l'ascension vertigineuse.
Elle effleure la porte en forme de O du plus profond de ses entrailles à la pointe de ses seins.
Il s'arrête, il contemple, il sourit.
Elle rugit, elle se contorsionne, elle tire sur les cordes.
La bête a soif, la bête a faim, la bête déteste ce sourire plus que tout au monde.
« Non, non ! Ne t'arrête pas, je t'en supplie ! »
Il se lève et quitte la pièce, laissant la bête enragée derrière lui.

Tantalus - attribué à Giovanni Battista Langetti

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire